Journée mondiale des abeilles, et après?

le

F04E51E3-1B18-4CE1-88CF-BEF7E41B828E

pub
L’abeille, espèce menacée…Le déclin des pollinisateurs, en marche, aura des conséquences graves sur la biodiversité,  si rien n’est entrepris pour enrayer leur disparition. Le 20 mai est déclaré journée mondiale de l’abeille.

Nombre de  start-ups planchent sur le sujet. Des micro-drones pourraient même, demain, voler au secours de la pollinisation…

Cette journée mondiale est l’opportunité, pour l’Union Nationale de l’Apiculture Française, de sensibiliser l’opinion publique au sort des insectes pollinisateurs, étroitement lié aux méfaits des pesticides. « Malgré une interdiction de principe de l’utilisation de certains pesticides en période de floraison, plus de la moitié de leurs usages bénéficient de dérogations », met en garde un rapport de l’UNAF.

Autant de pratiques dénoncées par les apiculteurs qui lancent, en partenariat avec SumOfUs, une pétition notamment destinée à demander aux ministres la mise en oeuvre des recommandations de l’Anses sur leur utilisation. En effet, selon l’ONU, le « taux d’extinction des pollinisateurs est aujourd’hui de 100 à 1000 fois plus élevé que la normale. » 

Chacun se mobilise selon ses moyens: fleurir son balcon, par exemple… Signer les pétitions qui fleurissent sur la toile. Les institutions poursuivent le travail engagé ces dernières années. Mercredi 15 mai, la Commission européenne volait  au secours des abeilles. En décidant d’enregistrer une «  initiative citoyenne européenne » appelant notamment à fixer des objectifs contraignants, pour faire de la promotion de la biodiversité un objectif général de la politique agricole commune, réduire considérablement l’utilisation de pesticides et œuvrer à la diversité des paysages agricoles. Si l’initiative recueille d’ici à un an, un million de signatures de soutien, provenant d’au moins sept Etats membres, l’exécutif européen sera tenu de dire dans les trois mois s’il accepte ou non de préparer une proposition législative destinée à préserver et améliorer les habitats d’insectes « en tant qu’indicateurs d’un environnement intact ».

Aux urnes et à vos claviers !

LC

 


pub

pub
pub

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s