Les rencontres de « l’agriculture positive » le 28 novembre

imagesimages-3images-2

Déjà leur 4e édition, cette année. Et pourtant, faute de vulgarisation, il convient ici de définir le concept d’agriculture positive. Pour les intiateurs de ces rencontres, nées du projet Grignon Energie positive, il s’agit « d’une agriculture innovante, autonome en énergie, participant d’une stratégie locale d’écologie industrielle, économiquement performante et nourrissant les hommes. »

Cette quatrième édition des rencontres de l’agriculture positive est dédiée à l’optimisation des performances économiques et environnementales du secteur agricole. Trois tables rondes examineront différentes initiatives innovantes en matière de performance à l’échelle de l’exploitation, du territoire et au sein des filières.

Pilier de ces rencontres, l’idée, en 2005, d’Olivier Lapierre, ancien Professeur à AgroParisTech et directeur du Céréopa (centre d’étude et de recherche sur l’économie et l’organisation des productions animales), intitulée « le projet Grignon Energie Positive (GE+) ».

L’objectif d’alors : valoriser la diversité et la complémentarité des compétences des acteurs qui l’animent (AgroParisTech et le Céréopa). Le projet prend corps à la ferme expérimentale de Grignon (AgroParisTech) et au sein de son réseau de fermes partenaires. Il vise à mesurer les effets des changements de pratiques et des adaptations de systèmes. Grignon Energie Positive contribuera à une meilleure intégration de la double performance économique et environnementale des exploitations agricoles.

La 4e édition s’ouvre avec une première réflexion : l’optimisation des performances au sein de l’exploitation agricole : quelles en sont les limites ? Peut-on associer amélioration des performances et augmentation de la résilience ? Comment intégrer la gestion des aléas dans la conduite de l’exploitation ?

L’objectif, selon les organisateurs, « décrire des trajectoires concrètes d’amélioration des performances dans les exploitations agricoles en fournissant des preuves objectives et chiffrées des progrès effectués. Il s’agit également de présenter les limites, les freins ou les difficultés auxquelles se heurtent les exploitations dans leur recherche de plus de performance. Il s’agit enfin de proposer des solutions innovantes pour faire face à ces limites. »

La deuxième table ronde s’articulera autour de « la nécessaire réflexion de l’optimisation économique et environnementale de l’agriculture à l’échelle du territoire ».

Et la troisième mettra en exergue « les initiatives innovantes et tendances nouvelles au sein des filières, de l’amont à la consommation et à la commercialisation sur le marché mondial ».

Notamment les stratégies des filières pour le marché à l’export, avec France Export Céréales, les

démarches de progrès dans les filières d’approvisionnement,  les tendances durables de la distribution des produits alimentaires.

 LC

Infos pratiques

Tarif : 90 euros.

8h30 : accueil des participants.

Où? Dans l’amphithéâtre Tisserand à AgroParisTech. 

AgroParisTech 16, rue Claude Bernard 75005 Paris.

Comment s’y rendre ? Métro ligne 7, arrêt Censier-Daubenton. 

Bus : lignes 21, 27, arrêt Berthollet-Vauquelin, lignes 83, 91, arrêt Port-Royal-Berthollet.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s